Où la qualité atteint des sommets

Le nouveau refuge du Mont Rose peut, sans crainte, être qualifié de refuge du CAS du futur. Ce projet de l'EPF de Zurich a exigé environ 6 ans de planification et a nécessité un investissement d'environ 6,5 millions de francs suisses. Le bâtiment innovant, surnommé le « cristal de roche », fournit lui-même plus de 90 % de son énergie et il constitue un tournant en matière de technique d'énergie et de bâtiment.

Un chef-d'œuvre technique

Le nouveau refuge du Mont Rose, situé à 2883 m d'altitude, est certainement le bâtiment en bois le plus complexe jamais construit en Suisse. Grâce à son enveloppe en aluminium, argentée et scintillante, ainsi qu'à son installation photovoltaïque intégrée et installée sur la façade sud, ce bâtiment produit sa propre électricité. Les collecteurs solaires installés au sol accumulent la chaleur solaire. Ceci permet de produire, d'une part de l'eau chaude et, d'autre part de réchauffer l'air frais du système d'aération et de tempérer ainsi les pièces. L'eau provenant des fontes de neiges et disponible seulement quelques mois dans l'année est collectée et emmagasinée dans une cuve. Ainsi, les randonneurs peuvent apprécier les toilettes avec chasse-d'eau et les quatre douches d'eau chaude. Une installation équipée de microfiltres bactériens purifie les eaux usées qui sont ainsi réutilisées pour les chasses-d'eaux des toilettes et pour laver la vaisselle ou le linge.

Un ordinateur installé à Zurich commande toute la technique du refuge

Pour que le refuge puisse atteindre une autarcie énergétique maximale, une bonne interaction entre différents composants est nécessaire, tout comme une gestion très élaborée de l'énergie. Un logiciel capable de commander toute la domotique installée dans le nouveau refuge du Mont Rose a donc été développé par l'EPF de Zurich. Les données essentielles comme le système de réservation, l'accumulateur d'énergie ainsi que la station météo, sont transmises directement du refuge vers un ordinateur de l'EPF de Zurich. En se basant sur ces données reçues, l'ordinateur va calculer la gestion de l'énergie de manière à obtenir un degré d'autarcie énergétique le plus élevé possible. Les actions nécessaires qui en découlent - comme l'ordre de mettre en marche la centrale thermique modulaire dans le cas où l'énergie solaire ne permet pas de produire assez de courant - sont envoyées vers le refuge où elles vont être exécutées automatiquement.

Nouvelle étape dans la construction durable

Le projet, qui allie une architecture exceptionnelle à une technologie révolutionnaire, ouvre un nouveau chapitre en termes de construction durable. Avec cet exemple, l'EPF de Zurich veut montrer l'alliance réussie entre une architecture parfaite durable et une technologie à la pointe de la modernité. Pour le CAS et ses quelque 120 000 membres, l'une des plus grandes fédérations sportives de Suisse, la construction de ce nouveau refuge et une nouvelle étape dans l'histoire des refuges, vieille de plus de 145 ans.

Le coût du nouveau refuge du Mont Rose s'élève à environ 6,5 millions de francs suisses. En plus du CAS et de l'EPF de Zurich, nombreux sont les mécènes et les sponsors qui ont aidé au financement de ce projet. Sans leur soutien, ce projet ambitieux n'aurait pas pu être réalisé.

Notre contribution au refuge du Mont Rose

Dans le refuge du Mont Rose, les murs devaient être recouverts d'une peinture donnant un effet métallisé. Immédiatement, la peinture Sikkens Alpha Metallic s'est imposée comme étant la candidate idéale pour répondre à cette exigence. Les murs étaient en panneaux Rigidur et avaient été recouverts, après les travaux préalables, d'une couche de fond. Avec Alpha Metallicc (teintes : argent et or clair), la finition souhaitée a pu être obtenue sans aucun problème. La peinture Alpha Metallic a été appliquée au pistolet puis étirée avec une brosse de surface.

Nous ne pouvons pas nous empêcher d'admirer le travail des peintres qui ont effectué une telle prestation et de les féliciter pour leur participation à ce monument alpin. En effet, cela demande beaucoup de patience et d'engagement de remplir sa mission de peintre dans de telles conditions très particulières (les produits devant être montés par hélicoptère). Un grand merci à Brantschen Urban, l'entreprise de peinture de Randa.