Recherche sur les couleurs

Sikkens steht für Innovation und ist führend in der Umsetzung neuer Ideen und zukunftsgerichteter Technologien.

Système ACC-Color – L'ordre des couleurs

La mention d'un nom de couleur peut déclencher une vision différente selon les personnes: ainsi le mot « rouge » peut signifier pour certaines personnes un rouge lumineux clair et pour d'autres un rouge saturé comme celui d'une tomate mûre. Pour éviter tout malentendu, Sikkens a affecté à toutes les teintes du nuancier 5051 un système de codification ACC (Acoat Color Codification). Ainsi, grâce au système ACC, il est possible de rassembler très précisément et rapidement les teintes possédant une même luminosité et une même saturation et d'harmoniser ainsi sans aucun problème des teintes d'une même plage.



Un code à six positions permet de classer les teintes suivant leurs caractéristiques fondamentales « Teinte, saturation et luminosité ». Deux chiffres de ce code correspondent à la saturation et deux autres à la luminosité ; la teinte en revanche est définie par une combinaison de lettre et de chiffres.

Plage des teintes

24 lettres déterminent les 24 secteurs du cercle chromatique - de rouge à orange (A à E), en passant par jaune (F et G) et en continuant vers vert (H à P), bleu (Q à U) puis bleu-violet et rouge-violet (V à Z). Par ailleurs, pour une différenciation plus précise, les 24 secteurs de teintes sont eux-mêmes divisés en 10 parties - par exemple de A0 à A9.








Luminosité et saturation

Le degré de luminosité et de saturation d'une teinte est défini par des chiffres allant de 00 à 99. Dans cette classification, le chiffre « 99 » désigne la luminosité et la saturation maximales. Ainsi, par exemple, pour un rouge saturé d'une luminosité moyenne, le code est le suivant C0.50.40. Les deux premiers caractères « C0 » désignent la nuance de rouge, « 50 » montre une saturation relativement élevée de la teinte et « 40 » affiche la luminosité. Lorsque la saturation d’une teinte est inférieure à « 03 », l’identification de celle-ci se fait par le biais de la lettre « N » (= neutre) à la place d'un chiffre. Ainsi, le code FN.02.88 désigne une teinte quasi neutre avec une faible saturation - dans ce cas également avec une faible teneur en jaune - et une luminosité élevée.

Teintes neutres

Pour les teintes neutres blanc, gris et noir, la combinaison de lettres et de chiffres habituelle pour désigner la teinte est remplacée par « ON ». De même, les teintes neutres qui ne possèdent aucune coloration, et ne peuvent donc pas avoir de saturation, sont identifiées par le degré de saturation « 00 » et la teinte noire par la luminosité « 00 ».


Fermer Plus d'informations

Les couleurs – Sur les traces de leur secret

Die Farbdesignerin Heleen van Gent, Leiterin des AkzoNobel Global Aesthetic Center, erklärt, wie Farben unsere Fantasien beflügeln, Gefühle transportieren, Sicherheit vermitteln und dabei auch noch für Trends und ganz persönliche Vorlieben stehen.

Interview Herbst 2011


Comment se fait-il que certaines couleurs plaisent beaucoup et d'autres moins?

Il y a des teintes et des couleurs que nous avons appris à connaître pendant notre enfance et que nous aimons. D'une certaine manière, ces couleurs ne nous quitteront jamais. Mais nos couleurs préférées peuvent aussi changer. Elles sont souvent soumises à l'influence de la mode, par exemple. Dans ce cas, regarder la couleur ne suffit pas, il faut également écouter ce que nous racontent les amis. En effet, il arrive parfois qu’une couleur ne nous plaise pas lorsqu'on la voit pour la première fois, mais qu'après quelques semaines, nous avons appris à l'aimer. La couleur lilas est un tel cas. Toutefois, de base on peut dire qu'il y aura toujours des préférences et que ces préférences existeront toujours.

Des cultures différentes aux goûts différents. Est-ce que ceci s'applique également aux couleurs?

Oui bien évidemment. Les couleurs de la terre jouent ainsi un rôle très important. Par exemple, les couleurs claires sont magnifiques au soleil. Aux USA les couleurs sont plus grises et plus pâles, en Inde à l'inverse elles vibrent littéralement. Dans ce pays, on trouve des combinaisons de couleurs auxquelles le monde occidental ne penserait même pas à l'heure actuelle. Dans le même temps, il est également vrai que les préférences en matière de couleurs s'équilibrent de plus en plus. Il existe des tendances globales - dictées par la télévision, le cinéma et la mode. Dans ce cas, les médias jouent un rôle prépondérant. Mais, nous voulons toujours quelque chose qui est nôtre et qui nous rend exceptionnel. Et ceci est également vrai pour les couleurs.

La mode est éphémère. Est-ce que ceci s'applique également aux tendances pour les couleurs?

Les tendances changent. Parfois tellement vite que plusieurs tendances peuvent même exister côte à côte. Chez AkzoNobel, nous nous concentrons sur des tendances durables. On peut changer de vêtement tous les jours - en fonction de son humeur et de l'occasion. Mais cela n'est pas possible avec des revêtements peints. C'est la raison pour laquelle ceux-ci doivent durer plus longtemps et survivre aux changements sur le court terme. Deux à trois ans est une période réaliste. Nous avions, par exemple, la tendance du gris et il y a toujours des personnes qui sont contentes de peindre leur maison dans des teintes grises. Elles pensent que cela correspond à l'air du temps. D'une certaine manière cela est vrai. Sauf que les teintes grises froides sont devenues, entre-temps, des teintes grises chaudes.

Sur de nombreux bâtiments - comme les hôtels ou les centres commerciaux - la tendance est aujourd'hui de nouveau à la couleur. Comment peut-on expliquer ce phénomène?

J'ai le sentiment que les hommes sont de plus en plus ouverts à la couleur et aux combinaisons de couleurs. Ce qui peut être en quelque sorte l'expression d'une nouvelle conscience de soi. Dans le passé, les architectes se concentraient surtout sur la forme. La couleur était quelque chose que l'on devait traiter à la fin, d'une manière ou d'une autre. Aujourd'hui, c'est différent. Les couleurs sont intégrées dès le début dans les concepts de design. On observe ceci surtout chez les architectes plus jeunes et de sexe féminin. C'est voir les choses d'une autre manière. Ceci est toutefois possible parce que, aujourd'hui, les revêtements spéciaux sont très diversifiés, de très grande qualité et ont une longue durée de vie.

Dans tous les cas, les effets sont magnifiques et invitent à oser plus.

Est-ce que les consommateurs savent pourquoi ils choisissent une couleur plutôt qu'une autre?

La plupart du temps, tout se passe dans leur subconscient. C’est un processus latent. C'est la raison pour laquelle le défi est particulièrement important pour les sociétés. La question en effet de savoir vers quoi va se tourner le consommateur dans l'avenir.

Est-ce que le succès de la couleur blanche a été une surprise?

Non. Après les teintes argent, noir et gris, nous avions besoin de quelque chose de clair. Toutefois, il y aura toujours un large groupe qui restera sur le gris. C'est comme ça, nous ne pouvons rien y changer. Le blanc était et est une teinte adaptée à une génération moderne, tendance et jeune. Cela a également quelque chose à voir avec le 21e siècle. A savoir l'optimisme et l'espoir. Et l'idée aussi que maintenant tout est possible.

Comment peut-on savoir quelles couleurs vont être déterminantes dans notre vie, à l'avenir? Comment peut-on découvrir les tendances de demain?

Nous devons observer ce qui se passe dans le monde et vivre de manière consciente ce que nous voyons. Prenons par exemple une nouvelle fois la couleur blanche : nous devons savoir pourquoi celle-ci est apparue si vite. D'où vient-elle et qu'est-ce qui a favorisé, en arrière-plan, sa montée en puissance. Les tendances ne s'inventent pas, mais elles se créent. Notre travail consiste à entrevoir les changements latents, à sentir les tensions et à reconnaître les envies. Actuellement, nous vivons dans un monde en perpétuel mouvement. Les gens reçoivent tellement d'informations qu'ils ont envie de combinaisons de couleurs reposantes. Et nous leur donnons ces combinaisons - naturelles, reposantes et belles à regarder. Au final, il s'agit toujours d'arriver à ce que quelqu'un voit une couleur ou une combinaison de couleurs et dise : c’est beau. Bien qu'elle-même ne sache pas vraiment pourquoi.

En quoi consiste précisément le travail du Global Aesthetic Center?

Une grande partie de notre travail consiste à créer des concepts et des palettes de couleurs, des brochures et des affiches. Pour cela, nous devons bien entendu savoir quelles sont les tendances qui se développent afin de pouvoir les reconnaître et les utiliser. Nous lisons les journaux, les magazines et les revues et nous arpentons les salons de mode et de design. Mais il ne s'agit pas là d'évènements médiatiques de grande importance, mais de petites choses. Comment les gens vivent au quotidien, ce qu'ils pensent et ressentent. Une fois par an, nous organisons un meeting global avec des experts externes. Ces experts sont des architectes, des créateurs de mode et des designers. Les designers graphistes donnent de nombreuses impulsions. Leur travail est souvent éphémère. C'est la raison pour laquelle ils peuvent expérimenter. Ils sont libres de leurs idées et osent ainsi utiliser les couleurs. Et leur travail est une très grande source d'inspirations. Les informations ainsi récoltées sont transmises à AkzoNobel et vont servir de base à notre atelier « workshop for future colours ».

Parlons un peu du secteur concernant la santé. Sikkens a conçu son propre guide des couleurs. Qu'est-ce qui se cache derrière cela?

Les séjours chez les médecins ou dans les hôpitaux ne sont, en règle générale, pas les moments les plus agréables de notre vie. Avec le concept Healthcare de Sikkens, nous donnons aux planificateurs, aux designers et aux architectes un guide leur permettant de rendre le secteur de la santé, certes fonctionnel, mais également agréable avec des couleurs chaudes. Dans le même temps, il est également important de mettre en place des systèmes de repérage. Les différents secteurs peuvent être séparés simplement par des couleurs différentes, les longs couloirs peuvent apporter des contrastes et les zones d'entrées et zones clés peuvent être mises en valeur avec de la couleur. Au final, il s'agit d'apporter une certaine sécurité aux patients et de ne pas les troubler.

La couleur de l'année 2011 était un jaune frais et léger. Qu'est-ce qui nous attend en 2012?

L'année 2012 sera sous le signe d'un rouge rafraîchissant et vif. Cette teinte rayonnante donne une impression, à la fois, sérieuse et folle et dynamique et douce. Parfait pour un motif sur les vêtements, une bande colorée sur les voitures ou pour tout un pan de mur. Rouge : puissant, sûr de soi, dominant et très chaud. La couleur traverse notre quotidien comme un fil rouge et revient toujours dans notre vie comme un point de couleur central. Le rouge est la couleur la plus ambigüe de notre monde.

Le rouge peut avoir les significations les plus diverses : en Chine c'est la couleur de la prospérité, en Inde celle du bonheur au sein d'un couple et de la transparence. Dans les pays occidentaux, par contre, c'est la couleur de la puissance, de la passion et du désir - ainsi, selon une étude de l'université de Rochester, les hommes trouvent les femmes habillées en rouge plus attrayantes. Que des associations positives.

Nous nous attendons à ce que cette couleur tendance perdure encore durant les prochaines années - elle est plus qu'une simple mode. Elle est l'expression de la joie de vivre.


Fermer Plus d'informations