Restituer le Zaan aux habitants

Depuis toujours, l'eau joue pour cette commune du nord-ouest d'Amsterdam un rôle important. Au sud, l'IJ, qui fait la liaison entre Amsterdam et la mer du Nord, délimite le territoire de la ville ; le Zaan, auquel la petite ville doit également son nom, serpente à travers le centre-ville. Toutefois, la ville a été fortement marquée par les industries, qui se sont implantées le long des voies navigables.

Avec l'apogée de la ville d'Amsterdam au 17e siècle, l'industrialisation précoce a fait également son apparition dans la région et lui a valu le titre de « première région industrielle d'Europe ». Aujourd'hui, quelques bâtiments industriels témoignent encore de cette époque. Malheureusement, beaucoup de ces anciens lieux industriels sont dans un tel état qu'il n'est même plus possible de les sauver. Aujourd'hui, ils sont vidés de leurs habitants puis reconstruits. Le projet « Restituer le Zaan aux habitants » a pour objectif de rendre de nouveau accessible les zones situées près de la rivière Zaan aux habitants. Le complexe d'habitations Zaanwerf avec ses 300 habitations et ses 600 m² de surface commerciale, construit par le duo d'architectes franco-néerlandais Tania Concko et Pierre Gautier est une composante importante de ce projet. Un immeuble d'habitations en bois de neuf étages est le cœur de cet aménagement des rives du Zaan. Une grande partie des façades est recouverte d'une enveloppe en bois de cèdre rouge et les encadrements de fenêtre sont en bois de meranti rouge foncé. Le bois, en tant que matériau de construction, mais également de valeur marchande a toujours été et est de nouveau omniprésent dans la région. L'enveloppe naturelle des façades souligne également le lien rétabli entre la nature et la ville. C'est la raison pour laquelle le bois doit rester le plus naturel possible.

Tout en étant également protégé contre les intempéries. Et c'est ainsi que celui-ci a été recouvert de deux couches de glacis Cetol Novatech. Les encadrements de fenêtre en bois de meranti, en particulier, ont été un véritable défi. En effet, ce bois affichant de gros pores, nécessite un revêtement haut de gamme ainsi qu'un traitement méticuleux - avec un glacis pour bois à forte teneur en matières solides et à plus faible teneur en solvants à base de résine High-Solid. Grâce à son aspect naturel, le bâtiment est une curiosité très prisée des promeneurs qui flânent sur le nouveau chemin de promenade qui longe du Zaan - Combinaison réussie.